Le consentement éclairé du patient hospitalisé

Aucun acte médical ne peut être réalisé sans votre consentement, sauf dans le cas où votre état rend nécessaire cet acte auquel vous n’êtes pas à même de consentir. Vous devez avoir été préalablement informé des actes que vous allez subir, des risques normalement prévisibles en l’état des connaissances scientifiques et des conséquences que ceux-ci pourraient entraîner. C’est pourquoi pour certains actes votre consentement signé sera requis, après remise d’un document d’information.