Loi Leonetti

La loi relative aux droits des malades et à la fin de vie du 22 avril 2005 se veut un savant équilibre entre le refus de l’acharnement thérapeutique et le refus de l’euthanasie.

Cette loi a permis de clarifier certaines pratiques en donnant la possibilité aux médecins de limiter ou d’arrêter les traitements et de lutter plus efficacement contre la douleur sans être inquiétés par d’éventuelles craintes d’ordre médicolégales.

Cette loi instaure pour ainsi dire un droit au « laisser mourir ».

L’euthanasie reste interdite en vertu du principe d’indisponibilité du corps humain. Elle est pénalement réprimée.

Pour en savoir plus sur cette loi, vous pouvez consulter le lien ci dessous.




Droit des malades et de la fin de vie